La vie de l’Amicale des Combattants de Crevant en 2017

Regards ou rappels sur cette Affreuse Guerre 1914-1918. Il y a 100 ans, le 13 novembre 1917, le président de la république fait appel à Georges Clémenceau, jusqu’alors à la tête de la commission nationale de l’armée, celui-ci devient, le 20 novembre 1917 Président du conseil. Avec une volonté farouche, il est bien décidé à conduire le pays jusqu’à la victoire, sans concession et sans compromis.

Le calendrier d’activités a été tenu en 2017

– 16 janvier à Crevant, réunion du CD (contrôle des comptes par les contrôleurs désignés hors du Cd) et analyse du résultat l’année 2016

– 28 Janvier à La Châtre, AG de l’UNC départementale
12 février à Crevant, AG de la section, rapports, élection du tiers sortants, encaissements des adhésions, galette des Rois et le verre de l’amitié.

– 18 avril à Crevant, réunion du Cd pour préparer le 8 mai
(commémoration 0k, suite à l’absence d’un restaurant, nous avons décidé de répondre favorablement à l’invitation de Saint Denis de Jouhet, de les rejoindre pour un repas en commun, traiteur Michel Duplaix)
Pas de Congrès départemental

– 14 octobre, à la salle des fêtes de Saint Maur, Conseil des Présidents de section (ou Responsables mandatés)
Ordre du jour
– 1- Année 2017-2018
– 2 – Réglementation générale
– 3 – Trésorerie- Gestion
– 4 – Aide humanitaire et Sociale (ONAC)
– 5 – La Voix du Combattant
– 6 – Les Objectifs 2018 (Paris le centenaire de l’UNC)
– 7- le Rendez-vous de l’année 2018 (AG à Villedieu le 27 janvier
et congrès départemental du centenaire à Châteauroux le 10 juin)
– 8 – Questions diverses

– 18 juin à Luzignan (section de St Denis de Jouhet ; Cérémonie d’hommage aux deux Maquisards exécutés par l’armée Allemande sur ce site ou une stèle est dressée, nos drapeaux était présents.

– 5 décembre : Journée d’hommage aux Morts pour la France, de la guerre d’Algérie, et des combats du Maroc et la Tunisie.
A Crevant pour marquer cet hommage, une gerbe a été déposée au monument. Suivi de l’appel des soldats du l’ex-canton‘’Morts pour la France’’ en Algérie, minute de silence, message de l’UNC par le président de la section et du secrétaire d’état aux AC par M. le Maire.

Ensuite départ pour la cérémonie cantonale à Orsennes.
Mission confiée à la Section UNC-AFN de cette commune. Cette journée parfaitement organisée, s’est déroulée comme
suit ; accueil au monument aux Morts place de la Mairie en présence de Mme M-J Lafarcinade et de Mr Blin, conseillers départementaux, avec un publi sympathisant. Le cérémonial parfaitement organisé, avec toutes les phases de cette commémoration par le maître de cérémonie, avec les sonneries officielles par le réveil Cluisien. Lecture de l’allocution d’UNC-AFN et l’allocution du secrétaire d’état aux anciens Combattants par leurs représentants. Lors de cette réception, de nombreuses décorations sont remises aux camarades du collectif dont la Croix du Combattant à Roger Prévost, nouveau président de la section d’Orsennes (Graillasse-Pommier-Saint Plantaire), Nos félicitations.

Sauf omission involontaire de ma part, l’Amicale a passé une année sans deuil.

A toutes et à tous, nos meilleurs voeux de bonheur et de santé pour l’année 2018

Le mot du Président
Nous sommes les héritiers d’un passé lourd de misères, d’atrocités, de situations dramatiques avec des conséquences sans nom.
Oui, la société a édifié des monuments à leur mémoire, Oui, les inscrits dans le marbre, dans la pierre ne sont pas morts pour rien, ils sont morts pour nous. Avant nous, nos gouvernants ont créé des dates, des journées officielles de souvenir, notre devoir est de continuer à les honorer. Oui, chaque génération l’a fait, nos drapeaux sont là pour en témoigner.

A nous de savoir s’il faut continuer ou arrêter ce devoir de mémoire à nos anciens qui ont fait le sacrifice de leur vie pour la patrie ?…

Depuis quelques années, je lance cet appel pressant pour que la relève se fasse à la Présidence de notre Amicale… mais sans réponse à ce jour. Je suis héritier d’un passé que j’ai pris avec des camarades pour m’aider dans cette tâche. Maintenant il est temps de voir la succession. Demain, il sera trop tard, je ne pourrai plus les aider.

Il n’y a pas l’obligation d’avoir le titre de combattant pour devenir Président de section, femme ou homme, et il en est de même pour les porte-drapeaux.

Je félicite nos trois Soldats de France qui s’impliquent dans la gestion de la section avec succès. Venez les rejoindre.

Michel Langlois